Rancelot

De Caradoc
Aller à : navigation, rechercher
Rancelot

Informations :[modifier]

Nom Rancelot
Pseudo Banban
Rôle Lancier
Grade Capitaine Vétéran
Contact Messagerie
Rancelot le sans-terre, dit "de Caradoc", est un ancien chevalier errant du royaume de Bretonnie.

Il a été promu Capitaine de la Compagnie Caradoc en l'an de grâce 1212, suite à la défection de son prédécesseur, le capitaine Sable.

Il se présente sur le champ de bataille comme un guerrier fer-vêtu et a une prédilection pour jouer de la vouge en première ligne.

Il a su mener avec brio la Caradoc sur de nombreux champ de batailles.

Fin diplomate, il a n'a jamais manqué de rendre les hommages aux capitaines des autres factions en enfilant un slip propre avant de les recevoir.

Le Ranceval, ou l'enfance grisonnante : Les malheurs de Gillot[modifier]

Fichier:Ranceval.jpg
Carte approximative de la seigneurie de Ranceval, terres peu avenantes délaissées par les duchés voisins.

Rancelot, né Gillot de Ranceval, est le second fils d'un petit seigneur Bretonnien moqué par ses pairs et voisins pour la piètre qualité des terres agricoles et du climat de sa région.

Les débuts Patristes[modifier]

Comme tous les deuxième fils de nobliaux bretonniens, Rancelot était destiné à une carrière ecclésiastique, et c'est tout naturellement qu'à l'âge de 10 ans il fût amener au monastère des Saint-Patristes de Ranceval pour être présenté à l'abbé Grouillot. Celui-ci, en échange d'une bonne bourse et de l'assurance que le Seigneur de Ranceval augmenterait les taxes sur le commerce des glaires d'Abbaye ne provenant pas des moines Patristes, entama la formation du jeune Gillot qui se montra avoir quelques facilités pour le dessin et les enluminures, mais de piètres dispositions concernant l'écriture et l'écoute des récits des Saints Bretonniens. Un jour qu'il était en train de recopier un ouvrage abondamment illustré sur la vie de Sainte-Marie Mamelonne, il fut surpris par l'abbé Grouillot qui compris enfin pourquoi l'écriture du jeune Gillot était aussi tremblotante et brouillonne. «Par le prépuce de Saint-Patriste, sale petit têtard, tu profites de laisser ta main gauche sous ton habit pour t'astiquer la nouille ! C'est chez les Bernardins que tu aurais dû aller ! À partir d'aujourd'hui tu écriras des deux mains !» s'exclama l'abbé. (Certains disent que la propension de Rancelot à manier les armes à deux mains remontrait à cet événement)

La punition de la morvouille[modifier]

Où comment Gillot appris qu'il fallait toujours avoir les pieds propres pour fouler les glaires d'Abbaye. (à compléter)

La gargouille de la Chapelle Patriste[modifier]

Fichier:Gargouilline.jpg
La fameuse gargouille de la Chapelle, représentant une succube aux formes généreuses dans une pose sans équivoque sensée tester la dévotion des moines Patristes. On voit nettement l'usure inhabituelle due aux frottements entre les deux protubérances fessières.

(texte pense-bête à reprendre) Gillot prend pour habitude d’aller se frotter contre une gargouille aux formes généreuses sur le fronton de La Chapelle de l’abbaye en escaladant la paroi et se suspendant à une corniche. Si l’abbé voit d’un bon œil ce regain d’intérêt pour la fréquentation de La Chapelle, le Chanoine se doute que le jeune Gillot ne s’y rend pas dans un seul but de recueillement religieux. Pour en avoir le cœur net, il suit Gillot un jour et le surprend en pleine séance de frottage. Les cris du chanoine effraie Gillot qui pris de panique, escalade la gargouille afin d’atteindre le toit pour s’y réfugier. Mais les récentes et répétées séances lubriques du jeune garçon ont décelé la pierre de la gargouille qui, sous le poids de Gillot, choie en plein sur le visage du chanoine. Bien qu’atrocement défiguré, le malheureux survécu mais ce fut là le dernier des « malheurs » de Gillot au monastère, scellant ainsi sa courte carrière ecclésiastique.

Des années après ce drame, l’Abbé Grouillot dira que malgré tous les soins apportés au bon rétablissement du Chanoine, celui-ci reste méconnaissable, de la tonsure à la soutane.

La séduisante gargouille est déronavant conservée à l'abris des moinillons, dans la crypte de la Chapelle et le fronton a été comblé par un bas relief représentant des plus sobrement le bas ventre de Saint-Patriste, autant dire qu'il n'y a plus grand chose à voir.

La guerre comme échappatoire[modifier]

La période où Rancelot prit la voix des Armes jusqu'à mener une vie de chevalier errant en Bretonnie.

Retour au Ranceval ~ Les prémisses de la Caradoc[modifier]

Le retour de Rancelot dans sa seigneurie familiale pour le décès de son père, litige avec son frère aîné pour l'héritage et envoi sur la côte pour défendre le royaume avec d'autres mercenaires.

Anno 1207 ~ La Grande Traversée, ou la fraternité des champs de bataille[modifier]

L'exil de Bretonnie et la formation de la première ère de la compagnie mercenaire de Caradoc.

Anno 1208 ~ La moule n'a plus que 28 guerriers : À la conquête de Mythodea ![modifier]

L'arrivée sur le continent de Mythodea, les premières batailles, une terre d'exode.

Anno 1209 ~ Des alliés prometeurs[modifier]

L'arrivée de troupes de renfort et la rencontre de précieux alliés : les 6 vents de l'Ouest.

Anno 1210 ~ Retour à Doerchgardt, gloire au Kaïser : une campagne charnière[modifier]

La consolidation de la compagnie autour de l'emblématique Kaïser et les victoires déterminantes pour notre ascension dans le camp mercenaire.

Anno 1211 ~ Sous les miches de Terra : Viva Nova Bretonnia ![modifier]

Notre allégeance à Terra, nos terres promises dans l'Ouest.

Anno 1212 ~ Un nouveau capitaine[modifier]

Le renouveau de la compagnie, la deuxième génération, Capitaine Rancelot.

Anno 1213 ~ Vers un nouvel ennemi[modifier]

La mort d'Argus, la victoire sur le vide, l'ouverture du sceau du Ratio.

Anno 1214 ~ Le monde du miroir, entre déculottées et avancées[modifier]

Une campagne difficile où nous dûmes nous adapter à un nouveau monde hostile.

Anno 1215 ~ La "Der des Ders"[modifier]

Le monde du miroir n'est plus notre guerre, mais nous partirons sur une écrasante victoire : la bataille des 4 grammes.

A l'issu de la campagne de 1215, le capitaine Rancelot a réunit la Caradoc et dans un discours enflammé a expliqué qu'il était temps pour la compagnie de retourner sur ses terres en Nova Bretonnia pour enfin y élever des poireaux, à l'instar de l'ancien sergent vougier Malefosse en son temps. Certains membres ont manifesté leur volonté de ne pas suivre les ordres de Rancelot et de rester pour continuer à se battre. La succession allait être un beau bordel ! Enfin, il parait que les ordres d'aller élever les poireaux ont été mal interprétés par quelques Lochegardiennes qui sont parties élever les poireaux dans un bordel miteux... Une mission de sauvetage de leur malheureuses consœurs sera peut-être entreprise par des fidèles de Sainte-Marie Mamelonne...

Anno 1216 ~ La Championie Caradoc : En route vers le Drachenfest ![modifier]

Le groupe de Caradocien du Drachenfest 2016, qui vit ses rangs complétés pour la première fois par deux moines Bernardins fort aventureux.

Une fois rentrés à Nova Bretonnia, Rancelot pensa trouver du plaisir à s'occuper des affaires courantes : convoyer des chariottes d'hypocras du Baron, régler les sujets de passation de commandement de la Compagnie, s’enquérir de la santé des frères Val Brun, surveiller les lavandières les mieux lochées afin qu'elles ne chutent pas dans la rivière en se penchant trop... Bref, de bien ternes occupations pour l'ancien capitaine... Un jour qu'il venait de graisser pour la 3ème fois son armure, de rosser le gnome Birnabifle pour un tonnelet d'hypocras renversé et de jouir d'une lavandière peu farouche, il réfléchit et comprit que cette vie de repos mérité ne pouvait lui correspondre ; la clameur des batailles, les chants de ses compagnons d'aventure, le goût du sang et de la sueur, les cliquetis d'armures et d'armes s'entrechoquant, les silhouettes imposantes de champions se dressant face à lui et les cohortes d'ennemis se déversant sur les champs de bataille, tout cela lui manquait... (à continuer)

Anno 1217 ~ Retour en fanfare : la Forteresse du Ratio[modifier]

Cette année là, Rancelot le Vétéran rejoignit la compagnie accompagné d'une jeune et jolie diplomate orientale répondant au nom de Shaanty. Le retour des vétérans dans la Compagnie Caradoc, la troisième génération, mort & vengeance du Capitaine Grièche, les 10 ans de la Compagnie, la prise de la forteresse : la mort et la boue.

Anno 1218 ~ La Compagnie aux 2 visages[modifier]

Citations[modifier]

"Haut les miches !" (Anno 1212) Rancelot devant l'étonnant spectacle mammaire offert par les femmes de la compagnie lors de leur bain devant le Black Pearl au passage du Kaïser et du Capitaine.

"Faites venir les putains, il faut que je me détende !" (Anno 1213) Rancelot au retour d'une bataille, après que Caribert failli engager son régiment de Panzer contre une armée du Chaos qui passait devant lui.

"La bite pleine de merde, mais les pieds propres !" (Anno 1214) Rancelot au sortir de la douche.

"Vous voulez voir l'épée d'Aqua ?" (Anno 1214) Rancelot nu, en pleine rue dans un petit baquet d'eau à l'entrée des bains publiques.

"Isenden sale pédale, vient te battre sur le chant !!!!" (Anno 2015) Rancelot lors de la Bataille des 4 grammes, motivant Isenden, mage réputé de la Compagnie Caradoc.

Participations[modifier]

  • The Gathering (2007) Épée à 2 mains
  • ConQuest of Mythodea (2008) Vougier
  • Sous les ailes sombres du Walhalla (2009) Vougier
  • ConQuest of Mythodea (2009) Vougier
  • Avatar (2010) Sergent, chef du contingent caradocien
  • ConQuest of Mythodea (2010) Lieutenant
  • À l'ombre du Roi Cornu (mai 2011) Lieutenant
  • ConQuest of Mythodea (2011) Lieutenant
  • InterCOM en Allemagne (2011) Lieutenant
  • ConQuest of Mythodea (2012) Capitaine
  • ConQuest of Mythodea (2013) Capitaine
  • ConQuest of Mythodea (2014) Capitaine
  • ConQuest of Mythodea (2015) Capitaine
  • Drachenfest (2016) Capitaine, éleveur de Champions (Championie Caradoc)
  • Guerre des Baronnies (2017) Capitaine et 1ère ligne pour la Baronnie d'Argent
  • ConQuest of Mythodea (2017) Vougier Vétéran
  • Guerre des Baronnies (2018) ?
  • ConQuest of Mythodea (2018) ?