Caribert de Caradoc

De Caradoc
Aller à : navigation, rechercher
Caribert de Caradoc

Informations :

Nom Caribert de Caradoc
Pseudo TrollAlex
Rôle Champion Panzer
Grade Lieutenant Vétéran
Contact Messagerie


Caribert est le dernier d'une fratrie de la fine fleure de la noblesse bretonnienne, les Caradoc (c'est d’ailleurs l'un d'eux qui donna son nom à la célèbre compagnie). Pourtant, bien que bien né, Caribert ne bénéficia pas d'un héritage aussi favorable que ses aînés et dû se résigner à une vie de noble désargenté, de chevalier érant. C'est ainsi qu'il rejoint la compagnie qui porte le nom de l'un de ses glorieux ancêtre.

Mariage

Lorsqu'il rejoint la compagnie en 1209, Caribert était accompagnée de son épouse Alienor. Malheureusement, lors d'une bataille, employée comme porteuse d'eau elle devait trouver la mort sous les terribles coups de La Glace Noire. Apprenant la nouvelle, Caribert surpris ses compagnons en annonçant que désormais libre de tout engagement, il allait épouser sur le champ la jeune et jolie Cunégonde qui venait de rejoindre la compagnie. Père Nidral fit quand même remarquer que la tradition voulait que le mari veille le corps de sa défunte épouse durant les trois nuit précédant l'inhumation. Ce à quoi Caribert rétorqua que n'ayant pas de temps à perdre, son lit était bien assez grand pour que s'y tienne conjointement nuit de noce et veillée funèbre, et c'est sans vergogne qu'il passa de la parole aux actes. Bien que marié par deux fois, il ne semble pas que Caribert ait à ce jour une quelconque descendance.

Rumeurs

Le déshéritage irrationnel au mépris des lois féodales dont est victime Caribert ainsi que les différences physiques flagrantes avec ses frères (il fait presque le double de leur taille) ont suffit à alimenter des rumeurs de bâtardise. Alcofribas Nachier dans ses Chroniques brotonniennes mentionne une certaine proximité entre Grangoulard de Trall et la famille Caradoc dont la présence répétée comme invité en leur chateau est attestée par de multiples sources. La ressemblance frappante entre Caribert et le Baron Trall vient ajouter un peu plus à la suspicion.

Une autre rumeur veut que Caribert, pourtant réputé pour sa résistance aux boissons alcoolisées, ait quelques difficultés avec l’hypocras de la cuvée du Baron. Il aurait, paraît-il manqué quelques batailles et revues de troupes suite à une consommation un peu trop excessive dudit breuvage.

L'homme contre la machine

Lors de sa première venue sur Mythodea en 1209, Caribert s'illustra dans la compagnie lors d'un duel épique contre Znorf, un exosquelette de combat surpuissant et à l'arsenal particulièrement bien fourni.

Si personne ne remet en cause la victoire "à l'usure" de Caribert sur la terrible machine, certains prétendent que la virilité de Caribert a été sévèrement amoindrie au cours de ce duel, et qu'il serait plus juste de renommer l'individu "Dame Cariberthe".

Quoi qu'il en soit réellement, la grande majorité de ses compagnons reconnaissent que ce "Haut Fait" d'arme confère à Caribert un statut légitime de chef de guerre sur le champ de bataille.

La quête Glabrique

Séduit par la proposition du Chovalier de trouver l'aventure en recherchant une mystérieuse lotion, Caribert participa à La quête Glabrique et fut ainsi comme Pépin Quincampoix, témoin de la malédiction qui frappa Georges de Montequeu.

Confondu avec le Baron

Lors de la bataille de 1217 pour la prise de la forteresse, Caribert fut la cible d'une action concertée de la mort vivance pour se saisir de lui. Tombé sous leurs coups, il se retrouva prisonnier et fut accusé par l'état major d'avoir anéanti quelques années auparavant un de leur champion. Rapidement cependant, il s'avéra que celui qu'il cherchait était en fait le Baron Trall, aussi ils relâchèrent Caribert qui réussi à rejoindre les rangs de la Caradoc.

Citations

  • Soyez honnête Caribert, vous ne vouliez pas la baiser parce qu'elle était moche!
    Pépin Quincampoix, alors que Caribert venait enfin de payer son dû à une prostituée du Drachenfest 1216 à qui il avait honteusement posé un lapin.