Catégorie:Les Haquebutes de Talabheim : Différence entre versions

De Caradoc
Aller à : navigation, rechercher
m (Grades dans la compagnie :)
m
 
Ligne 4 : Ligne 4 :
  
 
==Origines :==
 
==Origines :==
La compagnie mercenaire des Haquebutes de Talabheim a été créé en 1210 après le siège de [[Doerchgardt]], après le rattachement d'ex-membres d'une unité régulière et d'[[Ernan Diaz]], artilleur bretonnien. Attirer par les promesses de fortune de ce dernier, les hommes l'ont promu au rang de sergent de la compagnie. Depuis ce jour la compagnie a pris un changement de direction en devenant non plus une troupe régulière mais une compagnie mercenaire libres. La compagnie a depuis participé à de nombreuses campagnes dans les terres de Mythodea et d'autres plus lointaine accumulant richesses, réputation et nouvelles recrues.
+
La compagnie mercenaire des Haquebutes de Talabheim a été créé en 1210 après le siège de [[Doerchgardt]], après le rattachement d'ex-membres d'une unité régulière et d'[[Ernan Diaz]], artilleur impérial. Attirer par les promesses de fortune de ce dernier, les hommes l'ont promu au rang de sergent de la compagnie. Depuis ce jour la compagnie a pris un changement de direction en devenant non plus une troupe régulière mais une compagnie mercenaire libres. La compagnie a depuis participé à de nombreuses campagnes dans les terres de Mythodea et d'autres plus lointaine accumulant richesses, réputation et nouvelles recrues.
  
 
Le recrutement se déroule en général dans les tavernes ou les ruelles peu fréquentable des grandes villes. Il arrive aussi que l'on recrute à la sortie des prisons contre une première solde souvent dérisoire, une seule chose prime : l'habilité au tir et au maniement des armes. Tout autre compétence est aussi la bienvenue tant qu'elle sert la compagnie. Aucun document n'est à signer et bien souvent la recrue ne sait ni lire ni écrire. Toutefois, le sergent note dans son registre le nom et la date d'entrée de la recrue. À son entrée la recrue reçoit un grade et une affectation, 1ère, 2ème ou 3ème ligne selon son habilité aux combat.
 
Le recrutement se déroule en général dans les tavernes ou les ruelles peu fréquentable des grandes villes. Il arrive aussi que l'on recrute à la sortie des prisons contre une première solde souvent dérisoire, une seule chose prime : l'habilité au tir et au maniement des armes. Tout autre compétence est aussi la bienvenue tant qu'elle sert la compagnie. Aucun document n'est à signer et bien souvent la recrue ne sait ni lire ni écrire. Toutefois, le sergent note dans son registre le nom et la date d'entrée de la recrue. À son entrée la recrue reçoit un grade et une affectation, 1ère, 2ème ou 3ème ligne selon son habilité aux combat.
Ligne 44 : Ligne 44 :
  
 
==L'artillerie :==
 
==L'artillerie :==
Le canon est en général construit par les hommes de la compagnie ; seul le tube du canon est fondu par des maitres en métallurgie de [[Bretonnie]]. Les hommes de la compagnie y rajoutent des décorations et le canon a lui aussi droit à des sceaux quand ses actions le méritent.
+
Le canon est en général construit par les hommes de la compagnie ; seul le tube du canon est fondu par des maitres en métallurgie de l'[[Empire]]. Les hommes de la compagnie y rajoutent des décorations et le canon a lui aussi droit à des sceaux quand ses actions le méritent.
  
 
==Déplacements et voyages :==
 
==Déplacements et voyages :==

Version actuelle datée du 17 mai 2020 à 19:11

Les Haquebutes de Talabheim en 1210, arborant fièrement leur premier étendard ainsi que la bannière noire volée aux Untoten !

Origines :

La compagnie mercenaire des Haquebutes de Talabheim a été créé en 1210 après le siège de Doerchgardt, après le rattachement d'ex-membres d'une unité régulière et d'Ernan Diaz, artilleur impérial. Attirer par les promesses de fortune de ce dernier, les hommes l'ont promu au rang de sergent de la compagnie. Depuis ce jour la compagnie a pris un changement de direction en devenant non plus une troupe régulière mais une compagnie mercenaire libres. La compagnie a depuis participé à de nombreuses campagnes dans les terres de Mythodea et d'autres plus lointaine accumulant richesses, réputation et nouvelles recrues.

Le recrutement se déroule en général dans les tavernes ou les ruelles peu fréquentable des grandes villes. Il arrive aussi que l'on recrute à la sortie des prisons contre une première solde souvent dérisoire, une seule chose prime : l'habilité au tir et au maniement des armes. Tout autre compétence est aussi la bienvenue tant qu'elle sert la compagnie. Aucun document n'est à signer et bien souvent la recrue ne sait ni lire ni écrire. Toutefois, le sergent note dans son registre le nom et la date d'entrée de la recrue. À son entrée la recrue reçoit un grade et une affectation, 1ère, 2ème ou 3ème ligne selon son habilité aux combat.

La loi dans la compagnie :

En début de chaque campagne les lois sont passées en revues. Certaines peuvent être amendées ou même supprimées, l'opportunisme primant sur toute autre règle mais celles qui sont essentielles à la bonne tenue du régiment sont conservées quelque soit la campagne.

Les conflits sont généralement réglés par duel aux pistolets ou aux crachats si le temps est trop humide pour faire prendre la poudre.

Si un homme vole ou fuit la justice du régiment et qu'il pose sa main sur le canon, nul ne peut le mettre aux arrêts ou le blesser.

Grades dans la compagnie :

  • Sergent (Unteroffizier),
  • Caporal chef (Obergefreiter),
  • Caporal (Gefreiter),
  • Soldat 1er classe (Obershutze),
  • Soldat de 2ème classe (Shutze)

Symboles et Décorations :

Les cartes

Les hommes et les femmes de la compagnie portent sur eux différents symboles et gris-gris tels que les cartes de la mort , un jeu de tarot partagé par les hommes et porté sur leur chapeau ou sur leur habits ou parties d'armure. Quand un homme meurt au combat on brule la carte pour empêcher l'âme d'hanter la compagnie.

On les nomme cartes de la mort car il arrive que certaines d'entre elles soient laissées sur des piles de cadavres comme une signature laissée par la compagnie.

Les bijoux

Les membres de la compagnie aiment afficher leur rang et leur richesse en arborant des colliers ou des bagues sertis de pierres très très précieuses.

Les Sceaux de pureté

Les sceaux sont remis pour différentes raisons : ancienneté, grade, fait d'arme, etc.
Ils ont un aspect différent selon leur signification : simple ou à double bande de tissu voire triple.
Le premier sceau est remis au bout de deux campagnes où si le soldat a survécu ; il peut se considérer alors comme vétéran.

Certains sceaux sont remis uniquement suite à de hauts faits d'arme, ils reflètent le courage des hommes qui les portent et seuls les plus téméraires décrochent de si prestigieuses récompenses.

  • 1er sceau = deux campagnes
  • 2ème sceau = trois campagnes
  • sceau de grade = remis sur promotion
  • sceau héroïque = remis sur fait d'arme

L'artillerie :

Le canon est en général construit par les hommes de la compagnie ; seul le tube du canon est fondu par des maitres en métallurgie de l'Empire. Les hommes de la compagnie y rajoutent des décorations et le canon a lui aussi droit à des sceaux quand ses actions le méritent.

Déplacements et voyages :

La compagnie se déplace le plus souvent à pied ou en faisant appel au service d'ânes bâtés pour le transport de l'artillerie.
Ce choix économiquement intéressant n'est pourtant pas sans désagrément et le durée des transports est au moins aussi aléatoire que la précision des dites pièces d'artillerie...

Pour les campagnes plus lointaines, le bateau est employé jusqu'au zone de transport magique : de grands portails de voyage permettant l'accès à des terres telles que celles de Mythodea.

Passe-temps :

Tout comme la Compagnie Caradoc, Les Haquebutes de Talabheim sont aussi réputés pour leurs faits d'armes sur les champs de batailles que pour leurs accomplissements de taverne et autres jeux d'argents.

Ils semblent d'ailleurs être devenus très réputés pour l'organisation de Courses Hépiques et des paris qui en découlent...

Pages dans la catégorie « Les Haquebutes de Talabheim »

Cette catégorie comprend 7 pages, dont les 7 ci-dessous.

Média dans la catégorie « Les Haquebutes de Talabheim »

Cette catégorie comprend 6 fichiers, dont les 6 ci-dessous.