Chilperic : Différence entre versions

De Caradoc
Aller à : navigation, rechercher
m (Beurretagne)
m (Bretonnie > Breutonnie)
 
Ligne 6 : Ligne 6 :
 
[[Category:Membre 2013]]
 
[[Category:Membre 2013]]
  
Je suis <i>[[Chilperic|Chilperic de Hautecloc]] </i> mais appelez-moi juste Chilperic car je ne suis pas fier de mon nom... Je suis originaire du Nord de la [[Bretonnie]], d'un duché qui fort heureusement n'existe plus. Mon père était un tyran qui opprimait les paysans et, m'étant opposé à lui en public alors qu'il voulait couper la main d'un enfant affamé pour le punir d'avoir volé une pomme sur un arbre, je fus banni du domaine...
+
Je suis <i>[[Chilperic|Chilperic de Hautecloc]] </i> mais appelez-moi juste Chilperic car je ne suis pas fier de mon nom... Je suis originaire du Nord de la [[Breutonnie]], d'un duché qui fort heureusement n'existe plus. Mon père était un tyran qui opprimait les paysans et, m'étant opposé à lui en public alors qu'il voulait couper la main d'un enfant affamé pour le punir d'avoir volé une pomme sur un arbre, je fus banni du domaine...
  
 
Laissant ce qui restait de mes racines derrière moi, je me suis engagé dans une autre armée au service du plus grand ennemi de mon père. Je lui fus d'une grande aide pour contrer les défenses de mon ancien fief et une fois que mon abject père fut mis à bas et dépossédé de ses terres, je décidais de quitter ma région natale pour partir vers l'Ouest, en [[Beurretagne]]...
 
Laissant ce qui restait de mes racines derrière moi, je me suis engagé dans une autre armée au service du plus grand ennemi de mon père. Je lui fus d'une grande aide pour contrer les défenses de mon ancien fief et une fois que mon abject père fut mis à bas et dépossédé de ses terres, je décidais de quitter ma région natale pour partir vers l'Ouest, en [[Beurretagne]]...
Ligne 16 : Ligne 16 :
  
 
== 1209 ==
 
== 1209 ==
C'est [[Malefosse]] qui me proposa de rejoindre la compagnie après m'avoir plumé au [[Sieben]] dans la taverne bien connue de <q><i> La Vache qui Pisse </i></q> sur [[Branle-île|l'île de Branle]]. Après avoir bien arrosé ma défaite, je lui ai raconté mon histoire... Lui aussi était un homme libre, râleur certes mais tout de même fort sympathique... Et c'est tout naturellement que nous nous sommes liés d'amitiés.
+
C'est [[Malefosse]] qui me proposa de rejoindre la compagnie après m'avoir plumé au [[Sieben]] dans la taverne bien connue de «<i> La Vache qui Pisse </i>» sur [[Branle-île|l'île de Branle]]. Après avoir bien arrosé ma défaite, je lui ai raconté mon histoire... Lui aussi était un homme libre, râleur certes mais tout de même fort sympathique... Et c'est tout naturellement que nous nous sommes liés d'amitiés.
  
 
J'ai donc décidé de faire un bout de chemin avec la Compagnie Caradoc qui semblait regrouper certaines des valeurs qui sont miennes...
 
J'ai donc décidé de faire un bout de chemin avec la Compagnie Caradoc qui semblait regrouper certaines des valeurs qui sont miennes...
Ligne 26 : Ligne 26 :
  
 
== 1210 ==
 
== 1210 ==
De retour en Bretonnie, j'ai bien réfléchie aux derniers évènements peu reluisants de la compagnie et je pense que c'est à chacun de s'en sentir responsable. La Caradoc recèle bien d'autres qualités et je veux retenter l'aventure avec eux à [[Mythodea]]. Je profite de l'année en cours pour rallier les anciens compagnons d'armes qui me sont restés fidèles afin de grossir les rangs de la Caradoc pour les prochaines campagnes. Je pense que quelques archers ne seront pas de trop ainsi qu'à des hommes d'infanterie lourde, ce sont de bons gars qui trouveront leur place dans nos lignes... Et qui sauront tenir en respect les quelques perturbateurs de 1209...
+
De retour en [[Breutonnie]], j'ai bien réfléchie aux derniers évènements peu reluisants de la compagnie et je pense que c'est à chacun de s'en sentir responsable. La Caradoc recèle bien d'autres qualités et je veux retenter l'aventure avec eux à [[Mythodea]]. Je profite de l'année en cours pour rallier les anciens compagnons d'armes qui me sont restés fidèles afin de grossir les rangs de la Caradoc pour les prochaines campagnes. Je pense que quelques archers ne seront pas de trop ainsi qu'à des hommes d'infanterie lourde, ce sont de bons gars qui trouveront leur place dans nos lignes... Et qui sauront tenir en respect les quelques perturbateurs de 1209...
  
  
Ligne 39 : Ligne 39 :
  
  
Ce fût un grand succès, sur tous les plans. Nous nous sommes même rapproché de [[Terra]], l'élément de la Terre, ce qui est parfait pour des Bretonniens, et nous devrions rejoindre leur camp pour l'année prochaine. Ô nous avons renversé la forteresse maudite, mais il reste encore tellement à accomplir pour libérer le continent... Préparons-nous et profitons compagnons !
+
Ce fût un grand succès, sur tous les plans. Nous nous sommes même rapproché de [[Terra]], l'élément de la Terre, ce qui est parfait pour des Breutonniens, et nous devrions rejoindre leur camp pour l'année prochaine. Ô nous avons renversé la forteresse maudite, mais il reste encore tellement à accomplir pour libérer le continent... Préparons-nous et profitons compagnons !
  
 
== 1211 ==
 
== 1211 ==
Ligne 45 : Ligne 45 :
 
J'ai consacré les semaines suivantes à panser mes plaies... Mon affrontement avec [[Argus]] a laissé de sérieuses blessures et les séquelles ne s'effaceront qu'avec le temps...
 
J'ai consacré les semaines suivantes à panser mes plaies... Mon affrontement avec [[Argus]] a laissé de sérieuses blessures et les séquelles ne s'effaceront qu'avec le temps...
  
Suite à d'âpres négociation avec ce notaire Bretonnien [[Lazare de la Gourmandine]], j'ai pu obtenir mon lopin de terre avec un coin de forêt ; enfin je serai chez moi !<br>
+
Suite à d'âpres négociation avec ce notaire breutonnien [[Lazare de la Gourmandine]], j'ai pu obtenir mon lopin de terre avec un coin de forêt ; enfin je serai chez moi !<br>
 
Il faut que je me fasse aider pour la construction de mon logis si je veux être au chaud pour l'hiver.<br>
 
Il faut que je me fasse aider pour la construction de mon logis si je veux être au chaud pour l'hiver.<br>
 
Je vais laisser mon terrain en pâturages pour le moment et au printemps 1212 je compte installer quelques ruchers d'abeilles en lisière de la forêt pour faire ensuite du bon hydromel...
 
Je vais laisser mon terrain en pâturages pour le moment et au printemps 1212 je compte installer quelques ruchers d'abeilles en lisière de la forêt pour faire ensuite du bon hydromel...
  
 
Le [[Sergent]] [[Ardghal]] et moi avons investi une partie de nos économies restantes dans l'achat d'une taverne en ruine qui nous a donné pas mal de travail pour la remettre en état.<br>
 
Le [[Sergent]] [[Ardghal]] et moi avons investi une partie de nos économies restantes dans l'achat d'une taverne en ruine qui nous a donné pas mal de travail pour la remettre en état.<br>
C'était une chance pour [[Ardghal]] qui est, faut-il le rappeler, fils de brasseur <q> tombé dedans quand il était petit </q> comme il aime à le rappeler ! Cela va lui permettre de se lancer enfin dans son grand projet : le brassage de bière. Après quelques essais contrasté, il a retrouvé à peu près la recette de son père et réussi a produire un breuvage de bonne qualité que nous avons baptisé la <q><i> Brucella Di Bretonnia </i></q>... Un nom pour le moins exotique qui attire les curieux.<br>
+
C'était une chance pour [[Ardghal]] qui est, faut-il le rappeler, fils de brasseur « tombé dedans quand il était petit » comme il aime à le rappeler ! Cela va lui permettre de se lancer enfin dans son grand projet : le brassage de bière. Après quelques essais contrasté, il a retrouvé à peu près la recette de son père et réussi a produire un breuvage de bonne qualité que nous avons baptisé la «<i> Brucella Di Breutonnia </i>»... Un nom pour le moins exotique qui attire les curieux.<br>
 
Mais les ressources en orge sont encore bien faibles pour pouvoir en produire en quantité et ainsi développer notre commerce dans l'[[Ouest]] et le [[Sud]]... Espérons que la récolte 1212 sera meilleure en ce sens !
 
Mais les ressources en orge sont encore bien faibles pour pouvoir en produire en quantité et ainsi développer notre commerce dans l'[[Ouest]] et le [[Sud]]... Espérons que la récolte 1212 sera meilleure en ce sens !
  
 
== 1212 ==
 
== 1212 ==
L'Hiver a été rude, mais les bourgeons commencent timidement à sortir. Notre taverne devrait ouvrir ses portes d'ici quelques jours pour la fête du printemps ! Vous serez donc tous accueillis à la taverne <q> [[Brucella di Bretonnia]] </q> la bien nommée puisque nous y proposons exclusivement notre bière éponyme dans divers formats suivant votre soif : 1 litron, 2 litrons, 5 litrons ou au tonnelet à partir de 20 litrons avec droit de perçage !
+
L'Hiver a été rude, mais les bourgeons commencent timidement à sortir. Notre taverne devrait ouvrir ses portes d'ici quelques jours pour la fête du printemps ! Vous serez donc tous accueillis à la taverne « Brucella di Breutonnia » la bien nommée puisque nous y proposons exclusivement notre bière éponyme dans divers formats suivant votre soif : 1 litron, 2 litrons, 5 litrons ou au tonnelet à partir de 20 litrons avec droit de perçage !
  
 
== 1213 ==
 
== 1213 ==

Version actuelle datée du 17 mai 2020 à 19:13

Chilperic

Informations :

Nom Chilperic
Pseudo LDS / Christophe
Rôle Panzer
Grade Lieutenant
Contact Contact LDS

Je suis Chilperic de Hautecloc mais appelez-moi juste Chilperic car je ne suis pas fier de mon nom... Je suis originaire du Nord de la Breutonnie, d'un duché qui fort heureusement n'existe plus. Mon père était un tyran qui opprimait les paysans et, m'étant opposé à lui en public alors qu'il voulait couper la main d'un enfant affamé pour le punir d'avoir volé une pomme sur un arbre, je fus banni du domaine...

Laissant ce qui restait de mes racines derrière moi, je me suis engagé dans une autre armée au service du plus grand ennemi de mon père. Je lui fus d'une grande aide pour contrer les défenses de mon ancien fief et une fois que mon abject père fut mis à bas et dépossédé de ses terres, je décidais de quitter ma région natale pour partir vers l'Ouest, en Beurretagne...

Là-bas j'ai pas mal bourlingué, offrant mes services de mercenaire dans diverses seigneuries en recherchant le coin qui serait le plus tranquille pour m'installer durablement... Mais à chaque fois je devais reprendre la route et louer mon arme pour gagner de quoi vivre...

Car combattre était ce que je savais faire de mieux...


1209

C'est Malefosse qui me proposa de rejoindre la compagnie après m'avoir plumé au Sieben dans la taverne bien connue de « La Vache qui Pisse » sur l'île de Branle. Après avoir bien arrosé ma défaite, je lui ai raconté mon histoire... Lui aussi était un homme libre, râleur certes mais tout de même fort sympathique... Et c'est tout naturellement que nous nous sommes liés d'amitiés.

J'ai donc décidé de faire un bout de chemin avec la Compagnie Caradoc qui semblait regrouper certaines des valeurs qui sont miennes...

En leur compagnie j'ai pu trouver un groupe soudé face à l'adversité, malgré les tensions internes qui ont pu avoir lieues à causes de querelles idiotes ou même crapuleuses... En tant qu'ancien militaire, je suis loyal envers mes supérieurs et essaye toujours d'apporter mon aide au Capitaine et aux Sergents... J'ai trouvé vraiment dommageable certains comportements, plus proches de ceux d'une bande de brigands que de soldats et je garderai un souvenir amer de l'odieuse agression de Malefosse après la bataille du Xericon...

J'espère que mon ami reviendra sur sa décision de quitter la compagnie et car j'ai une revanche à prendre au Sieben !


1210

De retour en Breutonnie, j'ai bien réfléchie aux derniers évènements peu reluisants de la compagnie et je pense que c'est à chacun de s'en sentir responsable. La Caradoc recèle bien d'autres qualités et je veux retenter l'aventure avec eux à Mythodea. Je profite de l'année en cours pour rallier les anciens compagnons d'armes qui me sont restés fidèles afin de grossir les rangs de la Caradoc pour les prochaines campagnes. Je pense que quelques archers ne seront pas de trop ainsi qu'à des hommes d'infanterie lourde, ce sont de bons gars qui trouveront leur place dans nos lignes... Et qui sauront tenir en respect les quelques perturbateurs de 1209...


Nous avons été mandé par Sable pour une campagne au Pays des Rèves  ; je n'ai pas bien compris de quoi il s'agissait mais je lui fais confiance, c'est un bon élément et il nous a promis du combat au sein des Mercenaires du Dragon. C'est Rancelot, un rude guerrier de fer vêtu , bien qu'un peu rouillé, qui prendra le commandement du contingent Caradocien. Ce sera un bon test pour mes nouvelles recrues que je compte bien former aussi au maniement de la vouge.


Cette campagne un peu décevante nous a tout de même mis en appétit pour Mythodea. Nous nous sommes complètement réorganisé pour pallier aux déboires de l'an dernier. Fort d'avoir incité d'anciens compagnons d'arme à me rejoindre, j'ai pris un poste de Lieutenant de même que Rancelot. J'ai maitenant hâte de voir ce que va donner notre nouvelle organisation sou l'égide du Kaïser, le propriétaire de notre compagnie. Nous nous rendons à Doerchgardt, la plus grande forteresse de la Glace Noire, que certains ont déjà assiégée, avec divers succès... Demandez donc à Frau Spiesse contre une chopine...
Bref, cette campagne sera la confirmation que nous sommes plus que de simples mercenaires !


Ce fût un grand succès, sur tous les plans. Nous nous sommes même rapproché de Terra, l'élément de la Terre, ce qui est parfait pour des Breutonniens, et nous devrions rejoindre leur camp pour l'année prochaine. Ô nous avons renversé la forteresse maudite, mais il reste encore tellement à accomplir pour libérer le continent... Préparons-nous et profitons compagnons !

1211

Retour de Campagne difficile...
J'ai consacré les semaines suivantes à panser mes plaies... Mon affrontement avec Argus a laissé de sérieuses blessures et les séquelles ne s'effaceront qu'avec le temps...

Suite à d'âpres négociation avec ce notaire breutonnien Lazare de la Gourmandine, j'ai pu obtenir mon lopin de terre avec un coin de forêt ; enfin je serai chez moi !
Il faut que je me fasse aider pour la construction de mon logis si je veux être au chaud pour l'hiver.
Je vais laisser mon terrain en pâturages pour le moment et au printemps 1212 je compte installer quelques ruchers d'abeilles en lisière de la forêt pour faire ensuite du bon hydromel...

Le Sergent Ardghal et moi avons investi une partie de nos économies restantes dans l'achat d'une taverne en ruine qui nous a donné pas mal de travail pour la remettre en état.
C'était une chance pour Ardghal qui est, faut-il le rappeler, fils de brasseur « tombé dedans quand il était petit » comme il aime à le rappeler ! Cela va lui permettre de se lancer enfin dans son grand projet : le brassage de bière. Après quelques essais contrasté, il a retrouvé à peu près la recette de son père et réussi a produire un breuvage de bonne qualité que nous avons baptisé la « Brucella Di Breutonnia »... Un nom pour le moins exotique qui attire les curieux.
Mais les ressources en orge sont encore bien faibles pour pouvoir en produire en quantité et ainsi développer notre commerce dans l'Ouest et le Sud... Espérons que la récolte 1212 sera meilleure en ce sens !

1212

L'Hiver a été rude, mais les bourgeons commencent timidement à sortir. Notre taverne devrait ouvrir ses portes d'ici quelques jours pour la fête du printemps ! Vous serez donc tous accueillis à la taverne « Brucella di Breutonnia » la bien nommée puisque nous y proposons exclusivement notre bière éponyme dans divers formats suivant votre soif : 1 litron, 2 litrons, 5 litrons ou au tonnelet à partir de 20 litrons avec droit de perçage !

1213

Vous pourrez compter sur la présence du Lieutenant Chilpéric pour la prochaine campagne cet été... Mes blessures semblent guéries et les champs de bataille nous manquent à moi et au Sergent Ardghal. Nos femmes vont gérer nos affaires... Nous serons de retour pour l'automne pour brasser une nouvelle cuvée.


J'avais comme une envie de vengeance par rapport à Argus et j'ai été servi ! Il est enfin mort, éteint, disparu... à jamais. Je ne réalisais pas mais c'est une grande page de l'Histoire de Mythodea qui vient de se tourner.

Que faire maintenant ?

Allons-nous vraiment repartir vers ce nouvel ennemi, le Ratio et risquer à nous exposer dans un nouveau monde hostile alors que nous avons des terres à cultiver et une population grandissante à nourrir à Nova Bretonnia ? Je respecterai le choix de chacun mais pour ma part la guerre est finie... Ardghal semble du même avis que moi, alors profitons de nos maisons, de nos champs, de nos femmes et de nos récoltes, mais sans toutefois laissez rouiller nos armes, foi de Caradocien !

Et nous lèverons nos bocs à ceux qui restent autant qu'à ceux qui repartent !


Chilpéric