Demm : Différence entre versions

De Caradoc
Aller à : navigation, rechercher
m (Améliorations)
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
{{Perso|PHOTO=Demm_.jpg|PSEUDO=KoP|ROLE=Tirailleur|GRADE=Soldat|CONTACT=pingoui@free.fr}}
+
{{Perso|PHOTO=Demm_.jpg|PSEUDO=KoP|ROLE=[[Tirailleur]]|GRADE=[[Soldat]]|CONTACT=pingoui@free.fr}}
 
[[Catégorie:Membre 2011]]
 
[[Catégorie:Membre 2011]]
 
[[Category:Castellanjou]]
 
[[Category:Castellanjou]]
  
Maladroit et etourdi, Demm est encore en vie car toujours chanceux dans son malheur!
+
Maladroit et étourdi, Demm est encore en vie car il jouit néanmois d'une incroyable chance dans ses malheurs !
  
  
 +
Il lui a été raconté qu'un modeste fermier l'avait trouvé dans un linge brodé, posé sur un balot de paille dans sa alors qu'il n'était qu'un nouveau né. Le fermier qui avait déja trop de bouches à nourrir et qui venait de perdre sa femme était bien embété d'avoir trouvé ce bambin... Après plusieurs années à être le souffre-douleur de ses frères et sœurs, le fermier décida finalement de l'échanger au marché contre un demi porc à un homme âgé et bien habillé.
  
 +
Son nouveau tuteur n'était ni plus ni moins que l'intendant d'arme de la garde de Castellanjou. Il suivit donc une instruction rudimentaire afin de devenir autonome, puis dès qu'il atteignit l'adolescence il fut chargé de l'entretien des armes et armures du château. Et ce n'était pas une mince affaire mais il s'attella à la tâche durant plusieurs années, apprennant même les rudiments du maniement de l'épée, de la lance et du bouclier avec les soldats avec qui il sympathisait. Mais un jour, Sire René, dit <q> le pacifiste </q> prit le pouvoir et dès lors, armes à aiguiser et armures à graisser se firent de plus en plus rares... Demm eut de plus en plus de temps libre quant à lui... et fint par passer ses journée entière dans les tavernes, trouvant finalement que la bière et les jeux à boire étaient de bien meilleures occupations.
  
Il lui a été raconté qu'il avait été retrouvé dans l'étable d'une modeste ferme lorsqu'il était petit. Le fermier qui avait déja trop de bouches à nourrir et bien embété avec ce nouveau gamin l'échangea au marché contre un demi porc.
+
À la mort de son tuteur, on nomma un nouvel intendant qui se rendit très vite compte que Demm était payé à aller boire des coups depuis plusieurs années déjà !
  
Son nouveau tuteur était l'intendant d'arme de la garde de Castellanjou.  
+
Ce jour là, Demm était comme d'habiture en train d'épencher sa soif à la taverne. Il écoutait les récits d'un vieux guerrier, ancien faucon noir, ivre mort et qui ressassait le passé et se lamentait sur ses articulations endolories par le temps : <q><i> Si j'avait encore ton âge, je ne serais pas là mon p'tit pauv' gars, j'aurai p'tet rejoins mes anciens compagnon d'arme à la compagnie Caradoc loin là-bas pour faire fortune et ouvrir un bordel rien qu'à moi ! </i></q>. À peine le veillard eut-il finit sa phrase que deux gardes entrèrent avec fracas dans la taverne et se dirigèrent tout droit vers Demm pour lui ordonner de les suivre car il devrait répondre de son oisiveté auprès du nouvel intendant.
Devenu autonome, le jeune homme a très vite été chargé de l'entretien des armes et armures du chateau. Et ce n'était pas une mince affaire jusqu'à ce que Sire René prenne le pouvoir. Dès lors, les armes à aiguiser et les armures à regraisser se firent rare et Demm se découvrit un penchant certain pour la bière et la taverne.
 
  
 +
Le vieux faucon noir aviné devint alors fou qu'on veuille lui retirer son compagnon de boisson et sortit son épée de son fourreau pour se lancer dans une grande charge titubante à l'encontre des gardes !
  
A la mort de son tuteur, un remplaçant au poste d'intendant fut nommé. Très vite, il se rendit compte que Demm avait déserté son poste depuis déja plusieurs années tout en continuant de toucher sa solde.
+
Sans s'inquiéter du sort du vieillard, Demm sentit qu'il ne faisait pas bon de rester plus longtemps dans les parages. Il se faufila par la porte de derrière, laissant les cliquetis d'épée et les cris d'effrois derrière lui et grimpa à l'arrière dans la charrette d'un moine qui passait par là pour refourguer sa mauvaise bière et son infâme fromage. Peu rassuré au début, le moine entama la discussion, il s'en retournait au [[monastère d'Episcomonte]] et il n'était pas question que Demm le suive jusque là, on allait encore dire des choses sur lui... Demm n'avait de toute façon aucune intention d'aller croupir dans un monastère, il était temps pour lui de finir de décuver et d'aller visiter d'autres contrées !
  
Ce jour là, il était en train d'écumer à la taverne en écoutant les récits d'un vieux guerrier ivre mort qui ressassait le passé et se lamentait de ses articulations endolories par le temps:
+
Les derniers mots du vieillard de la taverne se mirent alors à sonner pour lui comme une devise : <q><i> Caradoc, faire fortune et ouvrir un bordel... </i></q>
"Si j'avait encore ton age, je ne serais pas là mon p'tit pauv' gars, j'aurais p'tet rejoins mes anciens compagnon d'arme à la compagnie Caradoc pour faire fortune puis ouvert un bordel!"
 
Ce sont les derniers mots que le vieillard prononça avant que deux gardes rentrent dans la taverne et ordonnèrent à Demm de les accompagner.
 
 
 
Le vieux faucon noir est alors devenu comme fou, il sortit son épée du fourreau et se lança dans une grande charge titubante à l'encontre des gardes.
 
 
 
Sans s'inquiéter du sort du vieillard, Demm sentit qu'il ne faisait pas bon de rester plus de temps dans les parages. Il se faufila derrière la taverne et grimpa dans la charrette d'un moine qui passait par là pour refourguer sa mauvaise bière.
 
 
 
 
 
 
 
Il était temps pour Demm de finir de cuver et d'aller visiter les contrées avoisinantes!
 
 
 
Les derniers mots du vieillard se mirent alors à sonner pour lui comme une devise...
 
 
 
"Caradoc, faire fortune et ouvrir un bordel..."
 

Version actuelle datée du 15 janvier 2020 à 13:20

Demm

Informations :

Nom Demm
Pseudo KoP
Rôle Tirailleur
Grade Soldat
Contact pingoui@free.fr

Maladroit et étourdi, Demm est encore en vie car il jouit néanmois d'une incroyable chance dans ses malheurs !


Il lui a été raconté qu'un modeste fermier l'avait trouvé dans un linge brodé, posé sur un balot de paille dans sa alors qu'il n'était qu'un nouveau né. Le fermier qui avait déja trop de bouches à nourrir et qui venait de perdre sa femme était bien embété d'avoir trouvé ce bambin... Après plusieurs années à être le souffre-douleur de ses frères et sœurs, le fermier décida finalement de l'échanger au marché contre un demi porc à un homme âgé et bien habillé.

Son nouveau tuteur n'était ni plus ni moins que l'intendant d'arme de la garde de Castellanjou. Il suivit donc une instruction rudimentaire afin de devenir autonome, puis dès qu'il atteignit l'adolescence il fut chargé de l'entretien des armes et armures du château. Et ce n'était pas une mince affaire mais il s'attella à la tâche durant plusieurs années, apprennant même les rudiments du maniement de l'épée, de la lance et du bouclier avec les soldats avec qui il sympathisait. Mais un jour, Sire René, dit le pacifiste prit le pouvoir et dès lors, armes à aiguiser et armures à graisser se firent de plus en plus rares... Demm eut de plus en plus de temps libre quant à lui... et fint par passer ses journée entière dans les tavernes, trouvant finalement que la bière et les jeux à boire étaient de bien meilleures occupations.

À la mort de son tuteur, on nomma un nouvel intendant qui se rendit très vite compte que Demm était payé à aller boire des coups depuis plusieurs années déjà !

Ce jour là, Demm était comme d'habiture en train d'épencher sa soif à la taverne. Il écoutait les récits d'un vieux guerrier, ancien faucon noir, ivre mort et qui ressassait le passé et se lamentait sur ses articulations endolories par le temps : Si j'avait encore ton âge, je ne serais pas là mon p'tit pauv' gars, j'aurai p'tet rejoins mes anciens compagnon d'arme à la compagnie Caradoc loin là-bas pour faire fortune et ouvrir un bordel rien qu'à moi ! . À peine le veillard eut-il finit sa phrase que deux gardes entrèrent avec fracas dans la taverne et se dirigèrent tout droit vers Demm pour lui ordonner de les suivre car il devrait répondre de son oisiveté auprès du nouvel intendant.

Le vieux faucon noir aviné devint alors fou qu'on veuille lui retirer son compagnon de boisson et sortit son épée de son fourreau pour se lancer dans une grande charge titubante à l'encontre des gardes !

Sans s'inquiéter du sort du vieillard, Demm sentit qu'il ne faisait pas bon de rester plus longtemps dans les parages. Il se faufila par la porte de derrière, laissant les cliquetis d'épée et les cris d'effrois derrière lui et grimpa à l'arrière dans la charrette d'un moine qui passait par là pour refourguer sa mauvaise bière et son infâme fromage. Peu rassuré au début, le moine entama la discussion, il s'en retournait au monastère d'Episcomonte et il n'était pas question que Demm le suive jusque là, on allait encore dire des choses sur lui... Demm n'avait de toute façon aucune intention d'aller croupir dans un monastère, il était temps pour lui de finir de décuver et d'aller visiter d'autres contrées !

Les derniers mots du vieillard de la taverne se mirent alors à sonner pour lui comme une devise : Caradoc, faire fortune et ouvrir un bordel...