Kanasta : Différence entre versions

De Caradoc
Aller à : navigation, rechercher
m
 
Ligne 18 : Ligne 18 :
  
 
==Servitude et regrets==
 
==Servitude et regrets==
Après avoir coulé un navire arborant un pavillon chaotique, une personne mécontente et haut placée la force à aller en récupérer la cargaison : une relique du chaos qui la marque et la rend vulnérable à certains sorts. La voilà dépendante de sa commanditaire, une noble exilée dans une contrée où elle peut pratiquer la magie occulte sans être inquiétée : la [[Mauritanie]]. S'ensuit une vie de servitude à la botte de Dame Morvane, qui la torture autant qu'elle la récompense pour ses services. Puis sa rencontre avec la compagnie Caradoc, qu'elle doit exfiltrer de Bretonnie afin qu'en échange ils confient une relique à sa maitresse, puis qu'elle doit faire disparaitre dans une guerre perdue d'avance : [[Tempête en Albion]].
+
Après avoir coulé un navire arborant un pavillon chaotique, une personne mécontente et haut placée la force à aller en récupérer la cargaison : une relique du chaos qui la marque et la rend vulnérable à certains sorts. La voilà dépendante de sa commanditaire, une noble exilée dans une contrée où elle peut pratiquer la magie occulte sans être inquiétée : la [[Mauritanie]]. S'ensuit une vie de servitude à la botte de Dame Morvane, qui la torture autant qu'elle la récompense pour ses services. Puis sa rencontre avec la compagnie Caradoc, qu'elle doit exfiltrer de [[Breutonnie]] afin qu'en échange ils confient une relique à sa maitresse, puis qu'elle doit faire disparaitre dans une guerre perdue d'avance : [[Tempête en Albion]].
  
 
==Mourir ou sombrer==
 
==Mourir ou sombrer==
 
Sa rencontre avec les mercenaires de la Caradoc, leur refut de mourir et de baisser les bras, leur joie de vivre alors qu'ils se font décimer dans ce get apens orchestré par [[Dame Morvane]]... Tout cela ébranle Kanasta qui se sent honteuse d'avoir accepter une vie de servitude plutôt que de s'y opposer. Elle ne rentrera pas d'[[Albion]], même si elle doit en mourir. Mais il y a peut-être un moyen de survivre : embrasser le chaos...
 
Sa rencontre avec les mercenaires de la Caradoc, leur refut de mourir et de baisser les bras, leur joie de vivre alors qu'ils se font décimer dans ce get apens orchestré par [[Dame Morvane]]... Tout cela ébranle Kanasta qui se sent honteuse d'avoir accepter une vie de servitude plutôt que de s'y opposer. Elle ne rentrera pas d'[[Albion]], même si elle doit en mourir. Mais il y a peut-être un moyen de survivre : embrasser le chaos...

Version actuelle datée du 17 mai 2020 à 19:08

Kanasta

Informations :

Nom Kanasta
Pseudo
Rôle Magicienne & Érudite
Grade Diplomate
Contact

Une elfe de mission

Bras droit de Dame Morvane, Kanasta nous aida à nous évader des geôles du Seigneur Le Guellec afin de rejoindre la Mauritanie, puis à rejoindre la lointaine Albion afin de nous présenter à nos employeurs de l'Alliance Mercenaire en 1207.

Nous avons perdu sa trace à notre départ pour l'île de Mythodea, et il ne semble pas qu'elle soit retournée auprès de sa maitresse. Peut-être est-elle toujours en Albion, ou morte...

Cette elfe des mers est toujours restée très mystérieuse pour nous, il était difficile de lui soutirer des informations sur son passé, sur son lien avec Dame Morvane tout comme sur l'utilité que cette dernière trouvait à avoir récupérée la fameuse relique volée qui nous valu l'opprobre de notre ancien seigneur : la hanche de Nethras...
Toujours est-il que nous avons tout de même compris qu'elle était liée par contrat magique à sa maitresse et que cela frisait l'esclavage. Peste soit ses mages !... Enfin, sauf Kanasta dans ce cas...

Pourtant, à force de cidre et de bière, car malheureusement nous manquions cruellement d'hypocras à l'époque, nous parvinrent à dérider la sérieuse femme de main qu'elle était et je me souviens du dernier jour passé avant de quitter Albion, où je l'apercevais le regard vague, scrutant la mer et les navires qui la parcouraient, alors que nous cuvions de la veille d'avoir fêté vaillamment notre départ prochain et notre liberté. Quels secrets avait-elle, quelles étaient ses pensées, ses envies à ce moment là, nous enviait-elle finalement?... Je me suis juré qu'un jour, de toute façon, je me vengerai de Dame Morvane et des seigneurs d'Albion pour mes compagnons morts par là-bas, et que si quelque part je retrouve Kanasta, je lui proposerai cette fois de nous rejoindre, et de prendre enfin sa liberté.
Rancelot, Livre des Ranceurs, Tome I


Kanasta la corsaire

Son enfance heureuse à Marine-en-Bourg au sein d'un clan de négociants elfes des mers lui donne la soif de l'aventure et elle embarque sur un navire de guerre alors qu'elle n'est agée que de 52 ans. S'ensuit une vie de flibusterie où elle guerroya longtemps contre les navires des pillards de Norshka.

Servitude et regrets

Après avoir coulé un navire arborant un pavillon chaotique, une personne mécontente et haut placée la force à aller en récupérer la cargaison : une relique du chaos qui la marque et la rend vulnérable à certains sorts. La voilà dépendante de sa commanditaire, une noble exilée dans une contrée où elle peut pratiquer la magie occulte sans être inquiétée : la Mauritanie. S'ensuit une vie de servitude à la botte de Dame Morvane, qui la torture autant qu'elle la récompense pour ses services. Puis sa rencontre avec la compagnie Caradoc, qu'elle doit exfiltrer de Breutonnie afin qu'en échange ils confient une relique à sa maitresse, puis qu'elle doit faire disparaitre dans une guerre perdue d'avance : Tempête en Albion.

Mourir ou sombrer

Sa rencontre avec les mercenaires de la Caradoc, leur refut de mourir et de baisser les bras, leur joie de vivre alors qu'ils se font décimer dans ce get apens orchestré par Dame Morvane... Tout cela ébranle Kanasta qui se sent honteuse d'avoir accepter une vie de servitude plutôt que de s'y opposer. Elle ne rentrera pas d'Albion, même si elle doit en mourir. Mais il y a peut-être un moyen de survivre : embrasser le chaos...