Lieutenant

De Caradoc
Aller à : navigation, rechercher

Les Lieutenants étaient responsables de l'exécution des ordres du Capitaine auprès des Sergents de régiment. Ils participaient aux combats tout en gardant une vision de l'ensemble des forces en présence et retournaient informer le Capitaine de la tournure des événements s'il le fallait. Issus des rangs des Panzers le plus souvent, ils devaient faire preuve d'une expérience certaine dans les batailles d'envergures.

Ils remplaçaient le Capitaine si celui-ci venait à tomber ou était blessé au combat ou s'il faisait défection comme lors de la Campagne 1211 après l'incident de la prise de la bannière où le Capitaine Sable donna le commandement à Rancelot pour l'une des dernières batailles.

Ils furent retirés de la hiérarchie militaire petit à petit à partir de 1212 lorsque Rancelot assura le commandement directement depuis les premières lignes, puis totalement en 1213 au profit du Sergent-Major puis du rôle de Second à partir de 1216.

Tout comme les Sergents, les Lieutenants étaient des cibles de choix pour les duels lancés par les Champions des Morts-Vivants ou de la Glace Noire. Il n'y eut heureusement pas de mort à déplorer parmi les Lieutenants, mais on se souvient encore du terrible coup de masse que reçu Chilperic en 1211 lors d'un combat contre Argus le Sharun'ar lui-même. Le courageux mais néanmoins malheureux lieutenant eut le plastron complètement enfoncé et l'on put suivre sa trace du champ de bataille jusqu'à sa tente où les soigneurs le ramenèrent au camp tant il dégobilla tripes et boyaux. Les blessures occasionnées mirent plus d'une année à être soignées et Chiperic ne pu reprendre du service dans la Compagnie qu'en 1213.

Lieutenants de la Compagnie Caradoc