Pépin Quincampoix

De Caradoc
Aller à : navigation, rechercher
Pépin Quincampoix

Informations :

Nom Pépin Quincampoix
Pseudo Calment
Rôle Panzer
Pipeauteur et grand amateur
de danses et de lutte érotique
Grade Échanson
Soldat Vétéran
Contact Messagerie


Pépin Quincampoix est issu d'une famille de manant du sud de la Bretonnie. Plus intéressé par courir les filles et se battre avec les autres jeunes gens que de s'occuper des vaches, il se révèle assez mauvais pour les travaux des champs. Rapidement, il rentre dans la garde du seigneur local où il reçoit une formation militaire poussée. Bon combattant mais souvent puni pour indiscipline, il finit un jour par se retrouver sans solde et rejoint la compagnie Caradoc.

Pépin en transe, jouant du pipeau à en oublier les ordres du Sergent-Major Magnus du Val Brun en 1210
Pépin cherchant un nouvel air pour accompagner les paroles d'une ritournelle sur le Baron...

Passionné par la danse

Pépin a développé un goût très prononcé pour les arts de taverne comme le chant et la musique. Mais plus encore c'est un grand amateur de danse ce qui a sur lui un effet hypnotique presque surnaturel et il n'est pas rare de le voir dépenser plus que de raison afin d'obtenir, par exemple,une prestation d'expression corporelle de telle ou telle belle de comptoir.

Hérault du Baron Trall

Lors de la campagne militaire de Mythodéa 1210, il se retrouve sérieusement éméché dans le tripot le Mad'goblin avec le Baron Trall à qui il cède toutes ses possessions gagnées en échange d'un "pole dance" exécuté par ce dernier. Au petit matin se rendant compte de sa bêtise, il se résout à se mettre au service du Baron Trall qui lui propose de devenir son Hérault.

Pendant la campagne 1212, Pépin commença à mettre ses talents de chansonnier à disposition de son bon Baron. Plusieurs de ses créations son aujourd'hui connues et reprises par plusieurs membres de la Caradoc.

Un soldat malchanceux

Lors de son premier jour de campagne à Mythodea en 1209, alors qu'il venait de retirer son casque pendant une pause, la grande bannière de la compagnie, qui avait été posée sur un muret, glissa et lui fracassa le crâne. La même année, de terribles douleurs dorsales l’empêchèrent de participer à plusieurs batailles.

Lors de la campagne 1211, Pépin dû traverser les tristement célèbres marais de la dysenterie fatale afin de rejoindre le reste de la troupe et leur annoncer l'absence du Baron Trall. Malheureusement cette expérience laissera Pépin exsangue et lui coûtera de rester plusieurs jours dans un dispensaire. Il reviendra néanmoins le dernier jour pour prendre part à la bataille finale et ainsi empocher sa solde.

Enfin il termina la campagne de 1215 avec une grosse otite probablement contractée dans les bains et qui le rendra invalide pendant plus d'une semaine.

Ainsi au sein de la Caradoc, Pépin a-t-il gagné la réputation d'avoir le mauvais œil .

La quête Glabrique

À la demande du Baron Trall, Pépin participa à La quête Glabrique avec Le Chovalier et Caribert de Caradoc et ramena le corps endormi de Georges de Montequeu jusque dans la Baronnie où il fut chargé de superviser la construction de son mausolée.

Le drachenfest des Champions de 1216

La forteresse du Ratio de 1217

L'expatriation de l'an de grâce 1218

C'est en l'année 1218, se rendant à l'évidence que la retraite était sans doute arrivé plus tôt que prévue que Pépin changea de cap, des vacances à durée indéterminée en somme. Sa rencontre avec Shaanty bouleversa son existence même, sa conception de l'avenir changea et il su à l'instant de leur rencontre que son âme serait traîné dans les abysses de la débauche et de l'impurtée avec elle, malgré ce qu'il croyait connaître des plaisirs charnels, la marque impie qu'elle portait scella son destin. Comment Rancelot à-t-il pu ramener une impure tel qu'elle avec lui sans se douter qu'elle n'aurait aucun impact sur un homme comme Pépin? Il est trop tard maintenant pour en parler.

C'est suite à l'an 1217 après la rencontre de Shaanty avec un être sans doute plus impure qu'elle, que sa route prit un autre tournant. Il était évident qu'elle n'étais pas à sa place parmi la Caradoc, faute d'avoir essayé, si bien que Rancelot décida de la suivre dans ses nouvelles aventures, alors Pépin, homme corruptible sur une simple danse décida d'en faire de même.

Les objets maléfiques sont un fléau en Bretonnie, et leur chasse fastidieuse n'intéresse guère la noblesse.

Échanson du Baron

Suite à la campagne 1219 et aux tensions palpables avec les Caradociens, le Baron Trall prend la décision de se protéger d'un empoisonnment en élevant son fidèle hérault au titre tant convoité d'échanson. Pépin devra dès lors s'occuper de veiller à maintenir toujours pleine la coupe du Baron et à en goûter le contenu avant lui pour éviter toutes tentatives d'empoissonnement qui pourraient avoir des conséquences gastriques désastreuses comme le relate ses faits d'arme.

Pépin aura également la lourde tâche de veiller à ce que tout objet maléfique soit écarté de la table du Baron (plastique infernal, canettes démoniaques, etc.)