Ranceval : Différence entre versions

De Caradoc
Aller à : navigation, rechercher
m
m (Le Gallo-Rance)
Ligne 23 : Ligne 23 :
  
 
==Le Gallo-Rance==
 
==Le Gallo-Rance==
Le patois local se nomme le Gallo-Rance, il se distingue par des sonorités tantôt plus prononcée ou parfois absente. Ainsi le cidre se prononcera "Cid'" ce qui valu quelques énervements au Chroniqueur-farfouilleur [[Guillaume de Baisenville]] lors de ses pérégrinations gastronomiques. Il est par exemple raconté en annexe du [[Culinarion]] qu'après un temps d'attente interminable dans une taverne pourtant réputée du Ranceval, au lieu de recevoir le simple carafon de <i>Cidre</i> qu'il pensait avoir commandé, on lui amena un copieux plateau d'<i>hydre</i> meunière avec ses sept têtes coupées...
+
Le patois local se nomme le Gallo-Rance, il se distingue par des sonorités tantôt plus prononcée ou parfois absente. Ainsi le cidre se prononcera « Cid' » ce qui valu quelques énervements au Chroniqueur-farfouilleur [[Guillaume de Baisenville]] lors de ses pérégrinations gastronomiques. Il est par exemple raconté en annexe du [[Culinarion]] qu'après un temps d'attente interminable dans une taverne pourtant réputée du Ranceval, au lieu de recevoir le simple carafon de <i>Cidre</i> qu'il pensait avoir commandé, on lui amena un copieux plateau d'<i>hydre</i> meunière avec ses sept têtes coupées...
  
 
==Spécialités culinaires==
 
==Spécialités culinaires==

Version du 11 février 2020 à 16:44


Petite seigneurie de Breutagne.

Histoire

Les plus anciens ouvrages de l'abbaye de Saint-Patriste en Ranceval sont formels, autrefois le fief se nommait Ronceval et était réputé pour son bon cidre de ronce et de pomme. Saint-Patriste lui-même semblait apprécier ce breuvage qu'il faisait goûter aux enfants, dans la plus pure insouciance le caractérisant. Nous savons bien évidement depuis, qu'il est nettement préférable de faire boire de la bière aux enfants car c'est une boisson qui rend les garçonnets forts et les fillettes appétissantes.

Mais la vie de cette contrée paisible et sans ambition prend une tournure plus tragique lorsque débute en l'an 1008 la construction du Mont Saint-Missel que se disputeront longtemps les Grands-Duchés de Breutagne et de Norwandie.
Durant les dix premières années de la construction des fondations de l'abbaye, deux routes servent à acheminer les matériaux et les bâtisseurs, celle dite d'Émeraude et celle dite de Nacre permettant l'approvisionnement respectif depuis la Breutagne et la Norwandie. Mais à peine le socle de la construction fut-il terminé qu'un inquiétant phénomène d'envasement de la route d'Émeraude fut constaté, ralentissant considérablement les transits de matériaux et donnant un net avantage au Grand Duché de Norwandie quant à l'avancement des travaux. Il fut alors décidé que la vase envahissant la route d'Émeraude soit déplacée à l'embouchure de la rivière du Ronceval, enlisant de ce fait l'île aux ronces.

In Nomine Patriste

Le Ranceval est la contrée de l'abbaye de Saint-Patriste, Saint-Breutonnien peu répandu en dehors du duché de Breutagne, présenté comme le protecteur des enfants et de l'insouciance qu'on leur attribut. Mais le manque de renommée du culte de Saint-Patriste fut sans doute salutaire car l'abbaye fut totalement épargnée lors de la triste période de la Grande Purge Divine et servit même à mettre à l'abri bon nombre de reliques d'autres cultes.

Le Mont Saint-Missel

On ne présente plus le plus grand lieu de pèlerinage de Breutonnie. Sa construction enlisa complètement la vallée et modifia durablement la faune et la flore, en plus d'en appauvrir grandement la fertilité des sols.

La route d'Émeraude

L'île Rance

Étang de Rance l'eau

Le Gallo-Rance

Le patois local se nomme le Gallo-Rance, il se distingue par des sonorités tantôt plus prononcée ou parfois absente. Ainsi le cidre se prononcera « Cid' » ce qui valu quelques énervements au Chroniqueur-farfouilleur Guillaume de Baisenville lors de ses pérégrinations gastronomiques. Il est par exemple raconté en annexe du Culinarion qu'après un temps d'attente interminable dans une taverne pourtant réputée du Ranceval, au lieu de recevoir le simple carafon de Cidre qu'il pensait avoir commandé, on lui amena un copieux plateau d'hydre meunière avec ses sept têtes coupées...

Spécialités culinaires

Ces descriptions et recettes sont pour la plupart extraites du Culinarion, merveilleux ouvrage du Chroniqueur-farfouilleur Guillaume de Baisenville.

Les Glaires d'abbaye des moines Patristes

Le limaçon

Le cidre de ronce

Le cidre rance

La sol truffière, ou poisson glaireux

Le scargouli

Le scargouli est un escargot sauvage à coquille molle du Ranceval. Il se chasse à pied, même en titubant.

Duchés voisins

Duché de Bonnepoire

Duché de Molfherse

Les Marches du Vinouillet