Saints Breutonniens

De Caradoc
Aller à : navigation, rechercher


Religion(s)

Bien que le clergé officiel de la Dame du Lac tente souvent de les discréditer pour le manque de sources probantes concernant leurs histoires et leurs préceptes parfois contraire à la bonne morale, les Saints Breutonniens sont fortement ancrés dans les croyances et l'imaginaire populaire. On se souvient que plusieurs fois par le passé des révoltes éclatèrent à cause de querelles quant à la légitimité de tel ou tel culte, ou la véracité de certaines reliques...

La Grande Purge Divine

Mais l'événement le plus tragique fut incontestablement la campagne d'inquisition dite de la « Grande Purge ». En 1139, sous l'influence forte des Elfes, l'Archidiacre de Couilleronne impose au Roi la signature d'un traité légitimant le seul culte de la Dame du Lac. S'en suivit plusieurs années de bras de fer guerrier et entre les Ducs et Seigneurs des Provinces contre le Clergé officiel et les soldats de l'Inquisition. Finalement, le Roi mis fin à cette purge dévastatrice pour le royaume après la mort violente de l'Archidiacre en 1145.

Malgré la réhabilitation des cultes des Saints Breutonniens, la religion officielle du Royaume de Breutonnie reste toujours celle de la Dame du Lac.

Les Saints Breutonniens

Voici une liste non exhaustive des Saints Breutonniens les plus populaires dans le bas-peuple.

  • Saint-Caradoc : Protecteur des guerriers et des troubadours.
  • Saint-Bernard : Le soigneur d'épidémie, même des maladies les plus honteuses.
  • Sainte-Marie Mamelonne : La Guerrière-Nourricière, qui redonne espoir aux guerriers affamés. Elle fût une suivante de Saint-Caradoc.
  • Saint-Patriste : Protecteur des enfants, défenseur de l'insouciante jeunesse.
  • Saint-Ballot : Protecteur des voyageurs, des pèlerins et des vagabonds. Il est aussi celui qui initia le Liber Geographichus, ouvrage traitant des terres étrangères à la Breutonnie et fut donc à l'origine de la création de l'Ordre des Ballotins.
  • Saint-Priapin : Le vigoureux patriarche, protecteur du foyer et de l'autorité familiale. Étonnamment, son culte semble tombé en désuétude depuis le début de la régence de Dame Chateurine de Branle.
  • Saint-Missel : « Rien n'est impossible pour celui qui possède la connaissance » Saint-Missel est le détenteur des ouvrages du grand savoir. Sa sépulture est située sur le Mont Saint-Missel entre la Beurretagne et la Morvandie qui est devenu un des lieux de pèlerinage les plus réputés de Breutonnie.
  • Saint-Vergeron : Ordre religieux dont l'abbaye éponyme est située dans le duché de Quenelles. Saint-Vergeron fut grandement marqué par sa rencontre avec Saint-Bernard et décida de créer sa propre doctrine.
  • Sainte-Nitouche : Disciple de Saint-Vergeron, elle prit une certaine importance dans son domaine et établit son abbaye principale en Chiampagne.
  • Saint-Mazou : Protecteur des pêcheurs et des côtes. Son nom a été donné à l'importante ville portuaire fortifiée de Haute-Beurretagne devant laquelle il trouva la mort.

à suivre...