Cheresc Sargel

De Caradoc
(Redirigé depuis Utilisateur:Screech)
Aller à : navigation, rechercher
Cheresc Sargel

Informations :

Nom Cheresc Sargel
Pseudo Screech
Rôle Magicien
Grade ex-Intendant dégradé
dit « Grand Chambellan »
Contact screech@free.fr


Je suis le «< i> Grand Chambellan </i>» Cheresc Sargel de la Compagnie Caradoc.

D'origine modeste, j'ai été recueilli par un chevalier Breutonnien qui me pris pour page puis écuyer.
Il m'apprit à lire et à écrire, à me battre aussi bien à mains nues qu'avec une arme, et surtout... à réfléchir.

Je lui dois beaucoup, notamment mon incorporation dans l'armée du Grand Duc de Beurretagne. Placé ensuite comme tête pensante d'une compagnie mercenaire nouvellement créée, je fus prit dans des tourments qui nous firent chasser de nos terres et bannir de Breutonnie pour quelques faits d'armes mal compris que l'on nous reprochait injustement.

1207 Le Gathering ~ Choux blanc en Albion

Suite à notre bannissement nous pensions avoir trouvé refuge chez une nouvelle protectrice en Mauritanie mais elle préféra se débarrasser de nous en nous envoyant rejoindre le Royaume Licorne en Albion avec qui elle avait entamé des discussions pour qu'ils nous proposent un juteux contrat.

Je portais alors les couleurs de Saint Caradoc notre protecteur : l'Or et l'Azur, que je garde toujours à la ceinture en mémoire de nos racines.

Évidemment ce contrat ne se pas passa pas comme il aurait dû, nos commanditaires mourant les uns après les autres sans nous avoir payé le moindre écu... mais encore plus grave, nous perdions de nombreux compagnons d'armes dans des batailles mal organisées, la déroute du Royaume Licorne était totale... et notre frustration également.

Nous décidions alors de ne pas nous éterniser et de tenter l'aventure par-delà le grand océan pour y découvrir un nouveau continent avec la promesse de pouvoir se construire une nouvelle vie.

1208 Retour en Breutonnie ~ Un digne fils !

C'est à ce moment que je reçu un message de ma compagne restée en terre breutonnienne. J'avais certes été banni mais pas elle, alors j'avais préféré la laisser au pays sous une fausse identité. Elle me manquait cruellement...

Son message m'indiquait également que j'avais un fils et qu'il fallait que je vois combien il me ressemblait ! Je décidais de braver les interdits et de retourner les voir tous deux. Je rejoindrais la compagnie plus tard, si toutefois on ne m'attrapait pas.

1209 ConQuest of Mythodea ~ La Compagnie au bord de l'implosion

Après avoir fait déménager ma famille par sécurité dans un petit patelin près de la grand-ville de Roann en Beurretagne, je décidais de regagner Mythodea en ce début d'été. Un contrat était en cours de tractation avec un certain Haleph qui avait la possibilité de nous octroyer des terres. Je me plais déjà à imaginer ma future demeure occupée par ma femme et mon fils.

À mon retour, grâce à mes qualités en matière d'érudition, j'ai été nommé non seulement Intendant de la Compagnie mais aussi Lieutenant, afin de coordonner les lanciers et les panzers ! Je n'en suis pas peu fier et je me suis empressé d'écrire toutes ses bonnes nouvelles à ma femme ; j'espère qu'elle aura rapidement ma lettre.

Je ne suis malheureusement pas resté longtemps dans la hiérarchie militaire car, je ne sais toujours pour quelle raison, le Capitaine Kaleg a décidé de me rétrograder sans préavis n'y avertissement dès le premier jour de campagne. Vexé dans mon amour propre, je n'ai plus aucune raison de respecter ce Capitaine irascible qui grade et rétrograde aussi vite qu'il change de cote de maille et je lui ai bien fait comprendre.

J'ai ensuite eu le droit à une sévère punition pour avoir péché pendant un moment de quartier libre qui à priori n'en était en fait pas un... Si le Capitaine ne sait pas faire relayer ses ordres, qu'il ne s'en prenne pas à ceux qui n'en ont pas reçu !

Je n'ai jamais vu une telle tornade de changement au niveau des gradés, et c'est ainsi que même Tiksamhelm passa de Lieutenant à simple Soldat ! Cette mésaventure nous rapprocha lui et moi et nous ne comptions pas en rester là et réfléchissions à prendre une revanche face à ce Capitaine qui nous avait dégradé sans raison valable...
Le passif de Tiksamhelm et le mien, ainsi que celui de quelques compagnons comme Malefosse nous avait permis d'amasser un bon petit pécule qui allait nous être utile pour faire un petit pied de nez au colérique Kaleg, à savoir embaucher nous-même la compagnie pour faire ce que nous aimions : nous battre contre rétribution.
Alors peut-être que le moment fut mal choisi, que nos explications n'étaient pas assez claires, et que le Capitaine était encore plus furieux qu'à son habitude mais bien mal nous en pris…

Je fus assommé et dépouillé en pleine explications, Tiksamhelm et Malefosse aussi alors que nous avions réuni la Compagnie pour leur faire part de nos motivations. Kaleg ne fut pas ému par notre sort et laissa certains nous molester tout en nous dépouillant de ce que nous voulions leur offrir de bon cœur.
Ce méfait et la gestion sordide de cet incident gravissime par le Capitaine Kaleg provoqua une véritable scission dans nos rangs alors que les forces du mal passaient à l'attaque lors de la bataille du réveil du Xericon.
Certains des nôtres ont même péris en partie à cause de cette désorganisation et je ne peux m'empêcher de penser que j'en suis peut-être en partie responsable mais ce qui est sûr c'est que les Caradociens qui nous ont assaillis n'ont pas les mêmes états d'âme que moi...
Je n'ai pas encore pu parler de tout ça avec Tiksamhelm et Malefosse quant à notre avenir dans la compagnie mais il me semble évident qu'un grand remaniement hiérarchique doit être opéré...

1210 Mythodea ~ La Chute de Doerchgardt

À force de négociation, j'ai retrouvé ma place d'Intendant. J'ai même pris du galon en étant nommé « Grand Chambellan »... Un titre uniquement honorifique mais qui fait plaisir à mes oreilles.

Cette année nous retournons à Doerchgardt, et le travail ne manque pas. Pour l'occasion, le Kaiser Ker Lamèche a même rejoins la compagnie, lui qui avait le mal de mer a finalement réussi à traverser l'océan qui nous séparait.

Notre ancien Capitaine Kaleg est parti en retraite anticipé suite aux événements de l'année dernière, ce qui n'est pas pour me déplaire et j'espère qu'il ne reviendra pas sur sa décision. En tout cas, j'appuierai quiconque se présentera au poste de Capitaine, pourvu que ça dissuade le colérique Kaleg de revenir !

Et c'est effectivement ce qui s'est passé. À mon grand étonnement, il n'y eut qu'un seul prétendant au titre de Capitaine. C'est donc Sable qui se présenta et fut accepter à l'unanimité par le Kaïser et les plus anciens membres de la Compagnie. C'est une personne calme, plutôt érudite et il connait même la magie. Martialement, il manie bien la lance et l'épée en duel. Cela peut être intéressant ; il faudra surtout lui trouver de bons sergents et lieutenants.

Malheureusement Charade du Lierre ne peut être présente cette année, des affaires sur le vieux continent l'empêche de compléter notre Triumvirat. Cette tâche reviendra donc également à Sable, son plus proche compagnon en qui elle a entièrement confiance. Devoir assurer les relations diplomatiques de la compagnie en plus du commandement militaire me parait être une erreur, mais ce n'est que l'humble avis du « Grand Chambellan » après tout... Je fus rassurer d'apprendre par la suite que Rancelot et Chilperic héritaient des postes de Lieutenants, Caribert et le Baron Trall de ceux de Sergents Panzer et qu'on leur adjoignait un Sergent Major en la personne de Magnus du Val Brun.

Dans tous les cas, nous avons atteint notre objectif, nous souhaitions être citoyen de Mythodea et c'est maintenant chose faite. Nos liens avec Haleph ce sont renforcés, et il nous a donné une partie de ses propres terres.

Il nous a même réengagé cette année pour libérer l'Avatar de Terra enfermé dans Doerchgardt, ce qui fut un semi succès, puisqu'elle fut libérée par le Xericon mais elle succomba d'épuisement à sa sortie du sceau. Ignis et Terra sont alors intervenu en personne pour recréer un nouvel Avatar de la terre.

Ce contrat remplis nous procurera donc un an de nourriture et d'accord commerciaux avec Port Ventus, le port d'Haleph en Breutonnie. Ce qui devrait nous permettre de nous installer tranquillement dans notre nouveau village.

L'année prochaine, nous rejoindrons certainement Haleph au camp de la terre, mais cette fois-ci, il ne sera plus notre employeur, nous serons sont égal sur le champ de bataille et nous combattrons pour nos propres biens au nom de l'Archon de l'Ouest : Collin MacCorribh.

1211 Mythodea ~ Für Terra, Zum Sieg !

1212 Breutonnie ~ L'impossible sauvetage

Où Cheresc perdra femme et enfant en tentant de les ramener à Nova Bretonnia.

1213 Mythodea ~ La Chute d'Argus

J'ai un peu de fierté à voir la compagnie aussi nombreuse pour cette campagne. Beaucoup des anciens de la compagnie sont encore là, beaucoup sont arrivés avec le Kaïser, et beaucoup de nouveaux proviennent de nos terres de Nova Bretonnia, et même d'ailleurs... Avec eux les finances de la compagnie augmentent considérablement. Les diverses taxes sur les marchandises produites ou transitant par Nova Bretonnia mises en place par le Kaïser nous apporte enfin un budget conséquent. Mon humble avis de «Grand Chambellan » est qu'il faudrait les augmenter car nos terres sont les plus attractives de l'Ouest et ce ne serait qu'un plus juste retour des choses...